MICHEL VAN DER AA, guest artist

VanderAa
Michel van der Aa est synchrone avec son époque. Il compose une musique qui peut tout aussi bien évoquer les danses frénétiques de la pop que l’air de compassion le plus classique. Son domaine de prédilection reste celui de la communication, bonne ou mauvaise, entre les êtres, d’une recherche perpétuelle d’identité́ où les évocations présentes, passées, futures du subconscient s’entremêlent, se brisent et se chevauchent : le désir, l’urgence, l’incertitude…
Un temps fragmenté proche de celui imposé par la société du divertissement standardisé lié à notre usage du numérique. Cette quête d’identité prend d’ailleurs appui sur le monde des nouvelles technologies (le web, la 3D, l’informatique domestique). Celles-ci ne sont plus des gadgets : elles font partie de notre perception, elles accompagnent nos émotions et, parfois, les suscitent. Michel van der Aa s’en empare. Il les sublime habilement.
L’œuvre de Michel van der Aa se déprend, si l’on puit dire, de l’emprise généralisée des technologies dont il se joue plutôt qu’il n’en joue. Il les détourne. Il nous en divertit. Par pans entiers et par fragments, l’artiste s’empare du flux de nos psychées addictées, aliénées, comme pour mieux nous détourner de la nocivité superfétatoire de notre monde contemporain. Son œuvre exprime la profondeur du temps présent, elle nous rend à notre pleine conscience. Tel un fascinant funambule — équilibriste à ses heures — il manie sans lourdeur les poids de notre environnement technologique et mercantile. Il en révèle l’étonnante poésie, là où bien d’autres ne font qu’en énoncer la pure fonctionnalité. Par-delà le plaisir immédiat que suscite la découverte de son travail, Michel van der Aa nous réconcilie bel et bien avec ce que l’innovation numérique revêt de plus essentiel et de plus saillant.

Interview of Michel van der Aa

Parcours

Tuesday March 1st . 7:30 PM
Musée des Confluences
RYOJI IKEDA • MICHEL VAN DER AA • STEPHANE BORREL
Exhibition opening
Privileged partner of this edition of the Biennale Musiques en Scène, the Confluence Museum will host three concerts and mediation actions, three sound installations for the duration of the festival.
Thursday March 3rd . 8 PM
Théâtre de la Renaissance
MICHEL VAN DER AA
Films
Cette soirée présentera sous forme filmique, deux œuvres emblématiques du compositeur invité Michel Van der Aa.
Une première, Up - Close interpétée par la violoncelliste Sol Gabetta, une seconde autour de la réalisation de son œuvre de théâtre musical Sunken garden [Le Jardin englouti].
Friday March 4th . 8 PM
Auditorium De Lyon
E-S. TÜÜR • M. VAN DER AA • D. GHISI • M. Moussorgski
Symphonic Concert
When thinking about “entertainment” one does not necessarily refer to “bread and games” or “opium for the people”… In its essence, entertainment is a “distraction” from reality – and sometimes a diversion that may shed a new light on the real. These are the stakes of this concert – or rather this cine-concert.
Saturday March 5th . 6 PM
Auditorium De Lyon
Modest Moussorgski & Osamu Tezuka
Symphonic Concert
The great mangaka Osamu Tezuka has revolutionized the art of animated cinema, so emblematic for the entertainment industry, with his 1966 Pictures at an Exhibition, in which he seizes Modest Moussorgski’s famous piece.
Tuesday March 8th
Cnsmd de Lyon
MICHEL VAN DER AA
Study day
Workshops around the work of Michel van der Aa, in the presence of the artist.
Thursday March 10th . 8:30 PM
Musée des Confluences
M. VAN DER AA • C. IANOTTA • O. ADAMEK • P. BOULEZ
Concert
On the program for Ensemble Orchestral Contemporain’s concert: three atypical concertos that question the instrumentation, and in the same time the very essence of the concertante dialogue and its theatrical qualities.
Friday March 11th . 8:30 PM
Théâtre de Villefranche
MICHEL VAN DER AA & UNSUK CHIN
Concert
The focus here is on dialogue, the concertante dialogue specifically – the art and manners of mastering it.
Wednesday March 16th . 8 PM
Théâtre de la Renaissance
PERCUSSIONS CLAVIERS DE LYON • GERALDINE KELLER
Concert
After a short insight into the vertiginous, organic poetry of Christophe Tarkos, the Percussions claviers de Lyon invite the audience to a celebration as humorous as it is spectacular.